Mes affiches Surf & Pays Basque : Bilan 2023

Mes affiches Surf & Pays Basque : Bilan 2023

2023 fut une grosse année pour Argia. 

Je vais vous raconter les grandes étapes de cette année décisive.

Janvier 2023

  • Les premières affiches du Pays Basque ont été imprimées en janvier. Les premières a avoir vu le jour sont les affiches de Bayonne et d’Anglet.
  • J’ai en même temps dessiné les affiches du fort de Socoa à Ciboure (à découvrir bientôt), la Côte des Basques (qui sortira également en 2024)BelharraLes deux jumeaux d’Hendaye… 
  • Au total, une douzaine d’affiches sont nées. Parmi elles, des affiches personnalisées et des affiches de la Côte Basque.

Le mois de janvier fut également ponctué par la réception de mes fameuses cartes de visites, une grande étape pour moi qui travaillais depuis 5 ans par le bouche à oreille.

Quelques sessions de surf et un passage à la montagne ont également égayé ce premier mois de l’année.

Février 2023

Illustration planche de surf sur veste en jean
  • Dans la continuité du mois précédent, j’ai accusé la réception des affiches Belharra et Ozeanoa.
  • Mon identité graphique se dessine (sans jeux de mots) et j'adopte l’illustration des planches de surf comme signature.
  • Je teste de nouveaux médiums et je customise ma veste en jean favorite avec cette illustration surf.


Bien sûr, le lancement d’une marque réserve son lot de surprises et je m’aperçois d’imperfections d’impressions sur certaines affiches.

Je passe énormément de temps dans la recherche d’un nouveau prestataire de qualité et qui respecte ma volonté d’impression avec des encres label’vert.

Mars 2023

 

  • Tout s’accélère, nous sommes à un mois des premiers marchés. Je suis novice en la matière. J’ai déjà participé à quelques marchés de créateurs l’année précédente, mais là, je passe un step au-dessus. Je dois réfléchir à la scénographie, acheter le matériel dont j’ai besoin…

Flashback : en décembre 2022, je rencontre Marine, qui est la créatrice de la marque Huna bijoux, c’est elle qui, lorsqu’elle a découvert mon travail, m’a proposé de faire le marché des Halles de Biarritz avec elle.

Je me prépare donc à une tornade dans mon quotidien de graphiste free-lance.

  • Le rythme du marché des Halles, c’est 7 jours sur 7 jours de 7h30 à 13h30
    Un gros changement de rythme et tout à apprendre.
  •  Au niveau des affiches, je continue de recevoir les derniers modèles que j’ai illustré et ce coup-ci, le challenge est relevé, les impressions sont parfaites.
  • Je commence en parallèle à réfléchir à mon site web et à créer les packagings.

 Avril 2023

Nous y sommes, le premier marché arrive. Je suis super excitée. Les mois de préparations démontreront que je n’étais vraiment pas prête 🥲. 

Heureusement, Marine a plus d’expériences que moi et à deux, nous montons notre stand. La matinée est intense et lorsqu’elle se termine à 14h, je suis super heureuse de m’être lancée dans l’aventure.

Stand illustration cote basque au marché de biarritz

 Le mois d’avril se déroulera sur ce sentiment.

  • Je profite des jours suivants pour améliorer mon organisation (pour déballer et remballer), ma présentation (mettre tous les prix, prévoir des poches…) et ma scénographie.
  • La réalité me rattrape et je dois investir dans un véhicule utilitaire, car de toute évidence, ma voiture citadine n’est pas faite pour transporter autant de marchandises et de matériel.

Mai 2023

Le mois de mai et la douceur des températures rendent le travail plus agréable.

  • Mon rythme de vie, comme prévu a radicalement changé. Désormais, je travaille sur le marché le matin, je m’occupe de tout l’administratif l’après-midi et je réalise mes projets en graphisme le soir. C’est intense et très stimulant.
  • Je découvre le marché Martxuka, à Saint-Jean-de-Luz ou mes affiches du Pays Basque notamment celle de Sainte-Barbe font mouche.
  • Le site internet argiacotebasque.com voit (enfin) le jour.
  • Je reçois mes premiers « textiles » : des pochettes et des tote-bag illustrant la culture surf.

Juin 2023

Juin arrive… avec la pluie.

  • Nous travaillons tout juste 15 jours sur le mois.
  • Je découvre les joies des intempéries de la Côte Basque. 
  • Parfois, les matinées sont folkloriques et je dois couvrir le stand de toute urgence lorsqu’un nuage passe par ici.
  • Je travaille sur mes premières demandes de fresques extérieures
    Fresque murale surf argia

Ce mois est dur tant physiquement que moralement. La fatigue commence à se faire sentir et la météo capricieuse n’aide pas à garder des bonnes ondes. Je remets tout en question et je dessine encore plus d’affiches colorées et ensoleillées.

 Juillet/Aout 2023

Ces deux mois d’été furent si intenses qu’ils méritent un résumé commun.

  • Au total, ils représentent plus de 400 heures de présence sur le marché. Également une centaine de café et des litres d’eau.
    affiches du pays basque au marché
  • Je deviens de plus en plus amie avec mes voisins de marché. Finalement, je vois le marché comme une grosse entreprise dans laquelle chacun travaille pour son propre chef. Nous avons une relation de « collègues » et je découvre une bienveillance commune.
    Je trouve que c’est important d’en parler, car on ne remarque pas forcément cette cohésion forte lorsqu’on se promène sur un marché.
  • Mes ami(e)s et ma famille sont très présents et n’hésitent pas à venir me donner un coup de main. Merci à eux.
  • J’investis dans du matériel d’impression et de création professionnelle.

Les seuls points noirs de ces deux mois, sont le vol et le plagiat. 
Le vol est un sujet très fâcheux que j’ai eu du mal à accepter au début, néanmoins avec le recul, j’essaye de me dire qu’il y en a partout et qu’il ne faut pas le prendre personnellement.
Je ne m'étendrais pas sur le sujet du plagiat, j'ai réellement pris conscience de la nécessité absolue de protéger juridiquement chacune de mes créations.

Septembre 2023

Le rythme ralenti légèrement,

  • Nous nous organisons pour prendre quelques jours chacune notre tour avec Marine.
  • Je recommence à reprendre des projets graphiques et des commandes personnalisables.
  • Je fais également face à mes premières ruptures de stock. (non sans fierté)

Octobre 2023

Nous finissons officiellement les marchés le 6 novembre, nous n’avons plus qu’un mois devant nous, pour clore les objectifs.crocs illustration surf

  • Les tempêtes ne nous laissent pas de répit (ou plutôt un peu trop) et nous ne déballons que 10 jours dans le mois...
  • C’est le mois le plus catastrophique, tant au niveau de la météo qu'au niveau financier.
  • J'apprend à tatouer mes petites illustrations surf.
  • Je réalise mon premier custom de Crocs.

Comme il nous reste quelques jours de repos à poser, nous décidons de finir la saison… sur des vacances. Nous ne travaillerons pas en novembre.

Novembre 2023

Je m’attendais à passer un mois plus tranquille, après cette folle saison.

  • Le mois de novembre commence par une grosse partie administrative. J’ai validé mes objectifs de la saison, c’est une réussite !
  • Je commande toutes les affiches en rupture et je fais les inventaires.
  • Je commence à réfléchir à la saison prochaine et je reçois déjà les premiers échantillons des nouveaux produits.

Enfin, les vraies vacances arrivent et je décolle pour la Réunion (où je ne pourrais pas m’empêcher de créer du contenu, de faire des shootings photos et évidemment de dessiner de nouvelles affiches de la côte basque)

Décembre 2023

La saison des marchés de Noël au Pays Basque

  • Mon programme est bien rempli : je vais participer au marché de Noël de Bayonne, de Saint-Jean-de-Luz et celui du domaine de Gaztelur:
  • Vous êtes au rendez-vous et je suis tellement heureuse de reprendre les marchés et de proposer mes nouvelles affiches de la Côte Basque.
  • Le froid est une sacrée épreuve lorsqu'il faut installer le matériel glacé à 7h du matin.
  • J'ai vécu, de l'intérieur, le dernier lâcher de lanternes de Bayonne, et ça c'était magique.

Pour ceux qui me suivent sur les réseaux, le marché de Gaztelur est sans aucun doute mon plus beau stand et je remercie Olivier Granet et toute son équipe pour l'organisation.

marché de Noel de Gaztelur

 

Bilan de cette année : 

Cette année a été bien chargée, autant en travail qu’en émotions.

Bien que la création et le branding d’une marque fassent partie de ma formation de direction artistique, la commercialisation fut un énorme défi. 

Je me suis rendue compte qu’au-delà d’acheter mes produits, ce sont des souvenirs que vous emportez chez vous ou que vous offrez.

La fatigue de milliers d’heures de travail s’envole lorsque vous faites voyager mes affiches à l’autre bout du Pays Basque, de la France ou du monde et mon cœur s’illumine quand j’apprends qu’une de mes affiches Argia sera offerte à vos proches.

2024 réserve encore son lot de surprises à Argia, avec le lancement de projets encore plus intenses. 

J’ai hâte de vous en dire plus...

Vous pouvez suivre mes aventures sur Instagram @argiacotebasque

Muxu, muxu,

Claire 

Retour au blog